Stranger Things, ou la bonne histoire qui fait bien peur

J’inaugure avec cet article une nouvelle section de ce blog, consacrée à ce que je lis ou regarde (la plupart du temps quand je tricote). Vous noterez mon sens critique hors du commun et mon objectivité en toutes circonstances (haha). J’espère néanmoins que ce type d’articles vous plaira et vous intéressera.


Avez-vous entendu parler de Stranger Things ? Dans le titre, tout est dit : il s’agit de choses étranges. Tout un programme. Il s’agirait d’un « drame, horreur, mystère », tout ce que j’en ai retenu, c’est que j’ai adoré.

Sans titre 2.png

Pour vous situer la chose, c’est une série en huit épisodes (pour l’instant) qui se place au début des années 80 aux États-Unis. Quatre jeunes garçons (de vrais bons geeks qui jouent à Donjons & Dragons et tout) sont heureux dans leur petite ville, lorsque l’un d’eux disparaît. De manière tout-à-fait inexplicable. Bien sûr, le tout est accompagné de faits étranges (« Stranger Things », vous voyez ?), et je ne vais pas en dire plus car ça serait déjà spoiler.

(Sachez avant tout que ce n’est pas le genre de série que je regarde habituellement, et que je ne suis donc absolument pas au fait des codes et récurrences scénaristiques du genre.)

La situation de départ est simple, mais de nombreux éléments vont venir compliquer les choses, et ramener, les unes après les autres, de (très) nombreuses questions, comme d’habitude, jusqu’au point final où tout est résolu. J’ai particulièrement bien apprécié, d’ailleurs, la manière dont l’histoire se déroule entre les différents groupes de personnages : les éléments nous sont remis lentement, progressivement, jusqu’à ce que les liens se forment. Le rythme est lent, mais on ne s’ennuie pas, au contraire. L’histoire est dépourvue de ces petits drames personnels et amourettes secondaires comme nos amis savent si souvent bien faire, et ne gardent que ce qui est important à l’histoire (ce qui est grandement appréciable, et fait du bien, pour une fois). Et puis, le scénario n’est pas si cliché que ça, et plutôt bien trouvé (même si une ou deux explications « techniques » sont un peu passées à la trappe mais bon…).

J’ai également beaucoup aimé les personnages : tous très loin des clichés, ils sont traités d’une manière dont je n’ai pas vraiment l’habitude dans les séries TV américaines. Ce sont des vrais gens, qui ont parfois des manières bien à eux de réagir. On voit des profils très variés : toutes les types de personnes que l’on peut rencontrer à une telle époque dans un même lieu, et même plus. Les enfants sont matures (ça aussi, ça fait plaisir à voir enfin), les adultes ne le sont pas forcément. Certains deviennent même à moitié fous, non pas parce qu’ils délirent mais au contraire parce qu’ils voient, là où les « lucides » restent aveugles (en un sens, ça m’a un peu rappelé Lovecraft tiens).

L’atmosphère des années 80 est également très bien rendue : les styles vestimentaires, les paysages urbains et la déco, la vision du monde, des gens, la musique… Tout y est ! Et quand on aime bien les années 80, bah ça fait plaisir.

Quant à « l’horreur » annoncée, ça fait pas si peur que ça. Je m’attendais à trembler sur mon canapé et me préparais à des nuits de cauchemars, mais il s’agit surtout d’une ambiance mystique et mystérieuse à souhait. (Ou alors c’est parce que j’avais le nez sur mon tricot en même temps.)

Sans titre 3.png

Bref, j’en ai parlé de manière assez lointaine pour ne surtout pas spoiler, mais il s’agit vraiment d’une série que je conseille : l’histoire est prenante, les personnages sont intéressants (mention spéciale à Joyce ♥), l’atmosphère est là, et je l’ai trouvée vraiment globalement bien faite.

Alors allez voir ça, vous m’en direz des nouvelles ! 😉

~Mandarine

Publicités

5 réflexions sur “Stranger Things, ou la bonne histoire qui fait bien peur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s