Le Wind Rows, ou comme quoi on en apprend tous les jours sur les châles

En fait, j’en ai pas tricoté des masses, des châles. J’aime bien, quand on le porte comme un bavoir ça couvre bien la gorge, mais bon sang, qu’est-ce que les rangs sont loooooooongs quand on approche de la fin… Du coup, rien qu’à cette idée, ça me décourage un peu.

Et puis, j’ai commencé celui-là. Sans trop savoir pourquoi, d’ailleurs. J’ai trouvé ce joli modèle, j’avais cette belle laine (un peu tweedée, magnifique !), j’ai commencé à monter les mailles, et en avant Colette, c’était parti. J’avoue que j’ai eu un peu de mal et de découragement sur la dernière partie, je l’ai laissé un peu de côté, mais comme il était presque fini je me suis mis un coup de pied aux fesses pour terminer les quelques rangs qui restaient.

20160702_135704.png

Je suis plutôt contente du résultat : bien que ça ne soit pas mes couleurs (je suis plutôt jaune/vert/marron), ça ira très bien avec le reste de ma garde-robe, ça fera justement un joli contraste qui changera un peu. Le modèle est bien construit, si bien que très vite on arrête de se perdre ; je n’ai juste pas pu faire autant de répétitions que demandé, mais j’avais plus de laine, alors bon… Néanmoins, comme je l’ai tricoté plus gros (aiguilles 5mm au lieu de 4mm), la taille me convient tout-à-fait. Et même si c’est de la laine, il me gratte pas. (Mais je dois avoir une peau de troll parce que la laine me gratte rarement.)

20160702_135759.png

Néanmoins, j’ai pu me noter quelques observations à garder dans un coin de la tête pour les prochaines fois :

  • ne JAMAIS glisser la première maille de chaque rang pour faire une jolie bordure. Ça fait une bordure très peu extensible, et ça fait des pointes qui roulent sur elles-mêmes.
  • la bordure picot, c’est joli, mais c’est LONG. Surtout quand le rang est bien long à la base.
  • si la couleur ne dégorge pas au rinçage, c’est qu’elle prévoit de dégorger sur le lit où on le fait bloquer.
  • du coup, prévoir des dalles en mousse pour le blocage.

Sans titre 4.png

Le truc le plus cool, c’est que comme il fait pas beau, j’ai même pas besoin d’attendre cet automne pour le porter !

Du coup, ça me fait un projet de moins sur les aiguilles. Il en reste plein d’autres. Pfiou ! En attendant, à bientôt pour de nouvelles aventures de tricophile ! 😉

Publicités

4 réflexions sur “Le Wind Rows, ou comme quoi on en apprend tous les jours sur les châles

  1. Haha perfide châle qui dégorge sur le lit 😉
    Je vais retenir le coup de la maille glissée par contre, bon conseil ! Et très beau travail comme d’habitude. Il rend vachement bien 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s