Des chaussettes, ou une recette simple pour des petons heureux

Les chaussettes m’ont toujours fait peur. C’est tricoté avec bien plus d’aiguilles qu’il n’est pratique de manier, avec des tailles minuscules, c’est méééga compliqué de faire la pointe des orteils, encore plus pour le talon, sans parler d’un bord qui tient à la cheville mais où on peut quand même passer le pied… Bref, tout ça me semblait être un cauchemar.

Et puis, je m’y suis mise. Et en fin de compte, quand on a les bonnes techniques, ça va tout seul ! Du coup, je vais vous épargner des semaines de recherche et d’angoisse chaussetières, et partager ma recette. (Notez qu’il s’agit d’un ensemble de méthodes qui me conviennent, mais qui peuvent s’avérer ne pas être vos préférées. Quand vous faites les vôtres, c’est vous qui voyez, hein.)

▬ Le Magic Loop

C’est tout simplement une méthode pour tricoter en rond sur des petits diamètres avec des aiguilles circulaires, donc sans s’embêter avec 4 ou 5 aiguilles double-pointes qui font jamais ce que vous voulez. En plus, c’est plus rapide. Vous pouvez trouver des explications ici par exemple.

▬ La pointe

Parce que je commence toujours par la pointe, c’est plus pratique pour faire des chaussettes super hautes sans avoir à s’inquiéter de garder assez de laine pour la longueur des pieds. La technique est simple : il s’agit d’un montage des mailles spécial, appelé Judy’s Magic Cast-On (avec l’accent québécois siouplé), qui vous permet de tricoter directement en magic loop. Montez le quart de ce qu’il vous faut, puis augmentez tous les deux tours au début et à la fin de chaque demi-rang, jusqu’à arriver au nombre de mailles qu’il vous faut. Et tricotez tout droit jusqu’au talon.

▬ Le talon

Des milliers, que dis-je, des millions de méthodes existent. J’ai choisi les rangs raccourcis, puisque c’est la seule que j’ai comprise. (Mais pas encore retenue par cœur.) Je suis pas à pas les explications de ce joyeux compagnon (all hail Québec encore une fois) que je trouve plutôt claires. Et puis, c’est une méthode qui marche (haha) aussi bien quand on tricote de la pointe à la cheville que dans l’autre sens. Totale flexibilité, donc.

▬ La cheville

Une fois passé le talon, on tricote tout droit jusqu’au bout de la nuit jusqu’à la longueur que l’on veut. On finit par des côtes, ou pas, et il ne reste qu’à rabattre les mailles. Là, j’utilise un rabattage des mailles avec une aiguille à coudre (ou à laine, elles sont plus grosses, et quand même prévues pour ça), le rabattage tubulaire, ce qui donne une bordure plutôt élastique. On peut passer le pied, mais ça tient quand même à la cheville. Et les explications sont par là. (En Anglais, mais on voit quand même ses mains pour comprendre comment elle fait.) Notez que ça marche vachement mieux avec des côtes 1/1, même si techniquement ça peut passer pour tout.

Et maintenant, le grand défilé ! Je n’ai pas encore tricoté des millions de paires, mais je m’amuse bien à en faire avec plein de points différents, de couleurs, de rayures, de torsades…

20160627_144612

Là, il s’agit de deux paires terminées à 50% : il ne me reste que la deuxième de chaque à faire. La marron est inspirée de ce modèle, la verte de celui-ci.

20160627_144741.jpg

Ici, les deux paires sont complètes, mais pour la photo, bon, voilà. La toute marron, c’est ma recette de base ; la marron et blanc, j’ai rajouté des rayures.

20160627_144829.jpg

Pour les flemmards des changements de fil (comme moi-même), certaines laines à chaussettes sont autorayantes : vous tricotez tout droit, et ça fait des rayures tout seul. C’est-y pas magique, Henriette ?

Et voilà pour ce qui est de mes tribulations laino-chaussetteuses. Si vous avez des questions sur les techniques dont je parle, ou peut-être sur d’autres, n’hésitez surtout pas à m’en faire part !

Bisous des pieds, et à bientôt pour de nouvelles aventures laineuses !

~ Mandarine

Publicités

6 réflexions sur “Des chaussettes, ou une recette simple pour des petons heureux

  1. Bamboo, no matter whether it’s being used as crib bedding or clothing, can be blended with rayon and, in this situation, the fabric is now not organic as rayon isn't a natural fiber. Wool organic baby crib bedding, additionally, isn’t lined with chemicals and, in reality has natural fire retardant, antimicrobe, and anti-fungal properties.

    J'aime

  2. To Ed Cole: TB, I chose breastfeeding because it is what I see as the best way to our baby. Thank God, he is normal. But I want him to receive the affection and love that he deserves. I thank God for giving me a wonderful husband too. A loving and caring man. You deserve to be George's father =).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s